Olivier Pilloud
Image 
 
Accueil arrow Programme
Programme
Programme législature Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
27-01-2006

Programme de Législature de Vevey
du Parti Démocrate Chrétien
Toujours le même prognamme

 

 

 

 Toujours le même programme: les valeurs de hier sont les valeurs d'aujourd'hui

 

 Image

 

 Condensé



Le programme politique du PDC de Vevey:


Recherche de l'équilibre en toutes choses

Nous voulons des solutions bien étudiées, pragmatiques et réalistes.

La famille, l'éducation

Nous voulons des solutions : qui encouragent les couples à avoir des enfants, qui valorisent le travail des mères au foyer, qui encouragent les entreprises à soutenir les garderies d'enfants et à offrir des places de travail, qui favorisent une éducation préscolaire de qualité, qui soutiennent une éducation scolaire non seulement intellectuelle mais aussi sociale et psychologique.

La formation et la jeunesse
A la sortie de l'école obligatoire, un soutien doit leur être offert pour les aider à trouver un débouché professionnel afin de leur assurer un bon départ dans la vie.

L'économie, moteur de notre société sociale

Nous soutenons toute initiative favorisant des conditions cadres propices aux entreprises.

La santé, la solidarité sociale, l'environnement

Nous voulons être solidaires des plus faibles en n'oubliant pas les générations futures (charges sociales supportables, nature et environnement respectés).

La sécurité

Nous voulons rester attentifs à toute solution qui contribue à réduire le potentiel agressif de certains et à améliorer le sentiment de sécurité de la population.

Finances communales

Nous voulons des finances saines en restant attentifs à freiner toute dépense qui n'est pas vraiment nécessaire et à encourager la venue de nouveaux contribuables. Nous voulons laisser un ménage communal favorable aux générations futures.

Régionalisation

Nous voulons une régionalisation respectant l'identité de chaque collectivité, dans l'intérêt évident des habitants de notre belle région

 Développé

 

Recherche de l'équilibre en toutes choses


Pour rendre notre politique communale efficace et fructueuse, nous sommes convaincus que tout se situe dans la « manière de faire de la politique », à savoir dans l’attitude et dans les méthodes appliquées lors du processus de prise des décisions.


- Nous cherchons des solutions qui tiennent compte des besoins des divers groupes et personnes impliqués, mais aussi de leurs conséquences sous tous les aspects. Nous sommes donc pour une politique qui recherche l’équilibre en toutes choses.

- Les solutions improvisées et hâtives sont souvent très coûteuses et/ou manquent leur cible. Nous voulons donc des solutions bien étudiées et réfléchies.

- Nous visons le possible et pas l’utopie. Notre travail politique se veut donc pragmatique et réaliste.

- Nous refusons les manœuvres et initiatives politiques qui seraient au service de certains intérêts privés ou de « lobbies ». Par contre, nous nous engageons pour les intérêts de la communauté dans son ensemble.


Cette attitude équilibrée et pragmatique est surtout adéquate lorsqu'il s'agit de pratiquer la politique sur le plan communal où les problèmes et tâches sont souvent très "terre à terre".


Au niveau de la politique locale, six grands thèmes sont placés au centre des préoccupations du PDC :


1. La famille, l'éducation, la formation et la jeunesse


Les enfants sont la garantie de survie d’une société. Nous devons donc tout faire pour promouvoir et encourager les couples à avoir des enfants :

- valoriser le travail des mères au foyer, par ex. : introduction d'un revenu parental;

- encourager les entreprises à offrir des places de travail à mi-temps;

- soutenir l’apport des grands-parents, mamans du jour, etc.;

- prendre des initiatives pour favoriser l’harmonisation des horaires d’écoles et pour mettre en place le système des heures contiguës.


Les enfants étant la base de notre société future, leur éducation et leur formation vont avoir un impact déterminant sur le modèle de société que nous aurons :

- il nous faut une éducation préscolaire de qualité, soit en soutenant les parents qui le font eux-mêmes, soit en assurant des garderies et écoles enfantines de bonne qualité pédagogique;

- à part la qualité de la formation intellectuelle – évidemment très importante – il faut soutenir toute initiative visant à ce que l’école forme les jeunes aussi dans les domaines social et psychologique, notamment pour contrer la tendance actuelle des croissants problèmes d’agressions, d’incivilités, d’égoïsme, etc.


Les jeunes, déjà à partir de 12 ans, ont besoin d'un centre de loisirs doté d'un bon encadrement pour se retrouver après l'école au lieu de "traîner dans la rue". Ensuite, à la sortie de l'école obligatoire, un soutien doit leur être offert pour les aider à trouver un débouché professionnel afin de leur assurer un bon départ dans la vie.


2. L'économie, moteur de notre société sociale


Nous avons besoin d’entreprises florissantes, car c'est elles qui assurent des places de travail et contribuent aux rentrées fiscales. Nous devons donc leur offrir des conditions cadres propices, par ex. : flexibilité dans le domaine des heures d’ouverture nocturne des magasins.

Toutefois notre société – mais aussi l' économie – a besoin d'ouvriers et d'employés satisfaits, oeuvrant dans des conditions de travail et avec des rémunérations correctes. Par leur pouvoir d’achat, ceux-ci contribueront aussi à la relance conjoncturelle.


3. La santé, la solidarité sociale, l'environnement


Le problème des coûts de la santé ne peut pas être résolu au niveau politique communal. Toutefois il faut tenir compte du fait que la charge des primes d'assurance est de plus en plus lourde surtout pour les familles et pour les personnes âgées. Cette charge doit être atténuée par des mesures d’allègements.


Chacun le sait, qui que ce soit peut se retrouver au chômage, devenir gravement malade ou même invalide. Pour le PDC, le constat est clair : ceux qui ont de la chance doivent être solidaires de ceux qui en ont moins. Toutefois il faut rester vigilant afin que cette solidarité ne soit pas exploitée par certains profiteurs!


Nous devons non seulement rester solidaires avec nos concitoyens les plus faibles, mais aussi penser à nos générations futures qui devront vivre dans l’environnement que nous leur laissons. Nous encourageons toutes mesures d’éducation et d’information qui vont dans le sens d'un plus grand respect de notre nature et qui contribuent à réduire les déchets, ainsi que certaines mesures de contrainte pour éviter la pollution.


4. La sécurité


Objectivement, nous devons reconnaître que cette problématique est moins grave que l’on pourrait le croire en lisant les journaux, en écoutant la radio et en regardant la télévision. En fait, le sentiment croissant d’insécurité est surtout dû à une masse d’informations concentrées sur "le négatif" (un reportage sur un casse ou sur une catastrophe est plus « intéressant » que s'il se rapporte à des faits normaux, voir positifs). Mais c’est un fait : beaucoup de gens perçoivent ces événements comme un problème grave et le pouvoir politique doit prendre ce sentiment au sérieux et chercher à y remédier.


Nous somme de l'avis que la commune (notamment le dicastère de la police) doit revoir sa politique de communication et d’information pour contribuer à rendre ce sentiment d’insécurité plus objectif .


Nous devons aussi reconnaître que certaines évolutions sont inquiétantes. Notamment le potentiel d’agressivité chez certains jeunes doit être pris au sérieux et des mesures préventives, curatives mais aussi répressives sont à maintenir ou à initialiser. (Voir plus haut la rubrique « Famille, éducation et formation »)


Parlons encore des phénomènes ponctuels comme le problème des chiens jugés dangereux. Ce problème doit être prix au sérieux, mais dans son contexte. En fait, dans la plupart des cas on constate que c'est dans un certain milieu (type de personnes) que ce moyen est choisi pour tenter d’intimider son entourage. Des mesures doivent donc être ciblées et concentrées sur ce milieu.


5. Finances communales


Des finances saines pour notre Ville – surtout face aux dettes importantes accumulées – c'est une des préoccupations majeures du PDC veveysan. On ne vise pas en premier lieu une baisse des impôts, mais d'abord une réduction de la dette afin de laisser un ménage équilibré à nos générations futures qui vont hériter le résultat de notre gestion d’aujourd’hui.


Nous voulons que notre ville soit plus attractive, notamment pour les classes moyennes et supérieures, de façon à attirer de nouveaux contribuables et ainsi améliorer la masse fiscale sans charge supplémentaire pour l’individu.


Nous voulons continuer d'être restrictifs dans les dépenses de fonctionnement. Nous cherchons aussi à éviter que des investissements non productifs soient ensuite générateurs de lourdes charges de fonctionnement durant de longues années. Il faut effectivement se concentrer sur ce qui est vraiment nécessaire et renvoyer, voire abandonner ce qui n’est que souhaitable.


Nous pourrons envisager des allègements fiscaux, notamment pour la classe moyenne et les familles avec enfants, à savoir ceux qui sont les plus lourdement chargés.

6. Régionalisation

Nous voulons une régionalisation respectant l'identité de chaque collectivité, dans l'intérêt évident des habitants de notre belle région. Nous allons nous préoccuper et participer activement à la mise en place de « l’Agglomération - Riviera » et être attentif pour que la politique régionale soit le fruit des décisions et contrôles démocratiques.

Conclusion

Les thèmes susmentionnés ne représentent pas l'entier des sujets que les politiciens ont à traiter. Il y en a encore beaucoup d’autres qu'il faudrait et qu'il faudra prendre en compte.
Alors, ça paraît clair : il n'y a qu'une politique équilibrée et pragmatique – celle du PDC – qui apportera la réponse adéquate.

 

Dernière mise à jour : ( 01-02-2011 )
 
Programme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
26-01-2006

Une force sécurisante

Le Parti démocrate-chrétien puise ses convictions et ses forces dans une philosophie de la personne fondée sur la justice, dans le respect et la dignité de chacune et chacun.

Philosophie fondamentale

Cette philosophie se réfère aux valeurs chrétiennes:

· Chaque personne est unique et irremplaçable
· Chaque personne est libre de ses choix

· La personne n’est pas complète sans sa relation à «autrui»

· Le respect d’autrui est le fondement de la vie en communauté


Conséquences fondatrices

Nous nous fondons sur une conception chrétienne de la personne et de la société, sans être liés à une confession.

· La personne vit en communauté, lieu d’amour, de partage et de lien social. Elle est responsable et solidaire de cette communauté.

· Nous sommes responsables d’améliorer constamment la condition humaine (notion de progrès).

· Nous sommes responsables de la création qui nous est confiée.

· La double exigence de progrès et de respect de la création fonde notre définition du développement durable.


Conséquences politiques

Nos valeurs (justice, vérité, dignité, respect et solidarité) sont présentes à travers toute notre action politique :
· Culture et éducation
· Vie sociale, santé et sécurité
· Economie
· Ethique politique

Si vous partagez ces valeurs, venez nous rejoindre, nous serons tous ensemble plus forts pour réaliser le type de société à laquelle nous aspirons.

Envoyez-nous vos coordonnées, nous nous ferons un plaisir de vous contacter.

Dernière mise à jour : ( 22-02-2006 )
 

Inscription News PDC




AdSense


Parse error: syntax error, unexpected T_VARIABLE in /home/www/8f5be2eeb0a1c2998e43bbc4b71db1c9/web/modules/mod_AdSense_Joomlaspan.php on line 1