Jacques Devenoge
Image 
 
Votations 8 février 09 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
09-01-2009

 

Votation du 8 février 2009

 

Un enjeu vital pour la Suisse

 

Par Malté Giovanoli, membre adjoint du comité de direction PDC-Vaud

 

 

La campagne de votation ne semble pas encore faire trop de vagues et, même, les adversaires de la prorogation des traités bilatéraux avec l'UE et leur extension à la Roumanie et la Bulgarie, semblent se contenter pour l'heure d'une guerre aérienne par corbeaux interposés. Il est vrai que les bombes larguées par cette curieuse "Luftwaffe" n'ont rien d'innocent: comme de coutume chez leurs mandataires, elles répandent des arguments à l'emporte-pièce dont la preuve reste à faire, propres à créer un climat de peur.

 

Il est d'autant plus important de ne pas se reposer sur la certitude d'avoir raison et de sourire des cris de ces oiseaux noirs. Aussi faux et éculés que puissent être leurs arguments, ils n'en restent pas moins redoutables. Car de faux arguments répétés avec suffisamment d'insistance finiront immanquablement par s'insinuer dans les esprits et d'y semer le doute.

 

UN SEUL REMEDE: LES FAITS

 

Aux fausses allégations il faut opposer des faits avérés. Nous n'allons pas développer ici tout l'argumentaire – imparable car prouvé par la réalité constatable – en faveur de la prorogation des accords bilatéraux et leur extension aux nouveaux membres de l'Union Européenne. Contentons-nous d'en rappeler l'essentiel:

 

<!--[if !supportLists]-->-    <!--[endif]-->l'idée d'accords bilatéraux a été avancée dès 1991 par leurs adversaires mêmes d'aujourd'hui, comme solution de rechange à l'Espace Economique Européen, et vantée comme voie royale vers des rapports avantageux avec l'Europe, apportant en quelque sorte le beurre et l'argent du beurre à la Suisse.

 

<!--[if !supportLists]-->-    <!--[endif]-->contrairement à ce qu'affirment les partisans du non, les accords bilatéraux, en vigueur depuis sept ans, n'ont entraîné ni afflux d'immigrants indésirables, ni dumping salarial généralisé, ni augmentation de la criminalité. Quant aux nouveaux membres de l'UE, la Roumanie et la Bulgarie, les mêmes garde-fous existent que par le passé pour les nouveaux arrivants. Quant aux Roms, la crainte qu'ils peuvent inspirer à beaucoup, ne relève pas de la libre circulation des personnes, mais de l'application des prescriptions légales en vigueur. Personne ne peut se prévaloir de la libre circulation des personnes, qui ne dispose pas d'un contrat de travail en règle.  Tout le reste "n'est que littérature".  ET SURTOUT, NE CONFONDONS PAS LES IMMIGRANTS EN VERTU DES ACCORDS BILATERAUX, AVEC LE PROBLEME DES DEMANDEURS D'ASILE !

 

<!--[if !supportLists]-->-    <!--[endif]-->En un mot comme en cent: LES ACCORDS BILATERAUX ONT FAIT LEURS PREUVES !  DIRE "NON" SERAIT UNE CATASTROPE POUR NOTRE PAYS!

 

APPEL A TOUS : Agissez, vous tous. Contrez, partout où l'on discute, les faux arguments des adversaires des accords bilatéraux. Détrompez vos concitoyens victimes des ragots répandus par les adversaires. Et surtout,

 

VOTEZ ET FAITES VOTER "O U I"  !!!

Dernière mise à jour : ( 29-01-2012 )
 

Inscription News PDC




AdSense


Parse error: syntax error, unexpected T_VARIABLE in /home/www/8f5be2eeb0a1c2998e43bbc4b71db1c9/web/modules/mod_AdSense_Joomlaspan.php on line 1